DEVENIR RÉFÉRENT·E HARCÈLEMENT SEXUEL ET AGISSEMENTS SEXISTES AU SEIN DE STRUCTURES CULTURELLES

La lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes est devenue un enjeu essentiel notamment dans le domaine culturel. Des institutions comme le CNM conditionnent d’ailleurs l’obtention d’aides au suivi de formations. La loi n°2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel oblige en ce sens l’employeur à désigner une personne référente, quel que soit l’effectif, au sein du Comité social et économique (CSE). Chaque structure culturelle est ainsi amenée à mettre en place au-delà d’une action de prévention, des procédures de signalement et d’enquête.

Public

Toute personne souhaitant mettre en place une démarche de prévention du harcèlement en interne : salarié·e·s en charge des questions d’égalité au travail, référent·e·s harcèlement désigné·e·s par le CSE ou nommé·e·s par l’employeur, personne exerçant la fonction employeur (direction, administration, ressources humaines), personne accueillant du public ou en coordination d’activités bénévoles.

Formatrice

Consultante, ancienne avocate, Jeanne Larue a suivi des dossiers de violences sexuelles et de harcèlement au travail, aux côtés de victimes comme aux côtés d’employeurs. Parallèlement, elle a pendant plusieurs années formé des médecins en responsabilité médicale, éthique et déontologie. Engagée en tant qu’élue, elle a exercé un mandat régional sur des missions d’égalité femmes-hommes et actuellement un mandat départemental axé sur l’éducation. Elle est également musicienne et impliquée dans la défense de la diversité des lieux de diffusion de musiques actuelles.

Prérequis

Pas de prérequis demandés.

Objectifs

► Comprendre le cadre légal et juridique en matière de harcèlement, d’agissements sexistes et de violences sexuelles.
► Identifier son rôle de référent·e, les moyens à disposition et son interaction avec les autres acteurs de la prévention des risques professionnels.
► Identifier et prévenir les situations à risque.
► Comprendre les différentes étapes d’un protocole de signalement et d’enquête. ► Savoir réagir, se positionner, accompagner et orienter les personnes concernées.

Contenus

► Les différentes formes de violences sexistes et sexuelles, leurs définitions légales, les sanctions et peines encourues.
► Les obligations et responsabilités de l’employeur, le rôle et les moyens de la personne référente au sein du CSE.
► La rédaction d’un protocole de signalement, la conduite d’une enquête au sein de sa structure, l’identification des différentes étapes à respecter.
► Les situations à risques dans le secteur culturel et associatif, l’identification d’actions de prévention et de structures ressources.

Modalités pédagogiques

► Questionnaire pour comprendre le cadre légal.                                                                                                                                                                                                                                                       ► Cas concrets et mises en situation adaptés à l’environnement professionnel des stagiaires (ex : entretien suite à un signalement).                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       ► Analyse d’un modèle de protocole.

Modalités d’évaluations

À la fin de la formation, les participant·e·s répondent à un QCM afin d’évaluer les connaissances acquises au cours de la session.

Matériel recommandé

Pas de matériel nécessaire.